Le debrief des clients #2 - TOKAY

Le debrief des clients #2 - TOKAY

Publié le jeudi 28 mai 2020

L’ultimate Fris­bee, vous connaissez ?

Il s’agit d’un sport d’équipe s’affrontant en s’échangeant un Fris­bee pour mar­quer des buts. Ce sport est mixte, auto-arbi­tré et actuel­le­ment en plein essor.

Il y a quelques années, j’ai eu la chance de ren­con­trer Robin Lamy, créa­teur de la marque TOKAY. Il conçoit des cram­pons d’Ultimate Fris­bee, une chaus­sure alliant qua­li­té, per­for­mance, légè­re­té et confort.

L’entreprise vend ses pro­duits en B2C, en ligne (80% des ventes), en Europe (50%) et en Amé­rique du Nord (50%) sur https://tokay-ultimate.com 

Avec un tel mode de vente (qua­si­ment exclu­si­ve­ment sur inter­net), le client né peut pas tou­cher le pro­duit. Il est pri­mor­dial d’avoir une image qui soit fidèle au pro­duit et qui puisse lui mon­trer les spé­ci­fi­ci­tés tech­niques de la réa­li­sa­tion de la chaussure.

Ain­si Robin a choi­si de faire appel à Pict’Your Com­pa­ny. Je lui ai posé quelques ques­tions pour en savoir plus sur cette expérience :

Pict’Your Com­pa­ny (PYC) :

Pour quels types de pho­tos as-tu eu besoin de faire appel à Pict’Your Company ?

Robin LAMY (RL) :

Lors de la créa­tion du pre­mier modèle de chaus­sure, j’ai réa­li­sé moi-même les pho­to­gra­phies. Le résul­tat n’était pas for­cé­ment très satis­fai­sant et le retour des clients a confor­té cette idée car ils né se ren­daient fina­le­ment pas bien compte du pro­duit qu’ils ache­taient. Ils n’avaient pas per­çu la qua­li­té, les tex­tures, les détails et la tech­ni­ci­té du pro­duit. Tout cela il faut que les clients le res­sentent sans jamais avoir tou­ché le produit !

Ain­si pour le lan­ce­ment du second modèle j’ai sou­hai­té faire appel à Pict’Your Com­pa­ny pour réa­li­ser les pho­tos pro­duits et ain­si mon­trer tout ce que le client a besoin de voir pour pal­lier au man­qué de contact. J’ai pu uti­li­ser les pho­tos sur la page pro­duit ou en les inté­grant à des visuels pro­mo­tion­nels, ban­nières pour réseaux sociaux, …

PYC :

Qu’est ce que ce tra­vail com­mun, avec Pict’Your Com­pa­ny, t’a apporté ?

RL :

Lorsque j’ai reçu les pho­tos de la nou­velle ver­sion des chaus­sures, j’ai eu l’impression de les décou­vrir, alors que c’est moi qui les ai imaginées !

Les pho­tos agissent comme un miroir et me per­mettent de prendre du recul sur ma créa­tion. Je peux oublier le côté tech­nique de la concep­tion, les dif­fi­cul­tés ren­con­trées tout au long du pro­ces­sus de pro­duc­tion et me concen­trer sur la vision que les clients auront des chaussures.

Les pho­tos Pict’Your Com­pa­ny créent un effet « nou­veau­té » du pro­duit. C’est vrai­ment reboos­tant ! J’ai l’impression de redé­cou­vrir le pro­duit et je suis de nou­veau dans la dyna­mique du lancement.

PYC :

Quels sont les retours que tu as sur ta com­mu­ni­ca­tion visuelle depuis que les pho­tos sont réa­li­sées par Pict’Your Company ?

RL :

Lorsque j’ai publié pour la pre­mière fois une pho­to réa­li­sée par Pict’Your Com­pa­ny, il y a eu 5 fois plus de visi­teurs que d’habitude sur le compte Ins­ta­gram TOKAY.

C’est éga­le­ment la pho­to qui a eu le plus d’engagement (nombre de likes + com­men­taires). Aupa­ra­vant, il n’y avait que très peu de com­men­taire sur les posts Inta­gram TOKAY.

Cette pre­mière pho­to a ouvert la com­mu­ni­ca­tion écrite et donc l’échange avec la com­mu­nau­té. L’engagement est désor­mais plus fort.

Lorsque j’analyse les don­nées sta­tis­tiques du nombre de clics vers le site inter­net, il appa­raît que sur les 9 pho­tos ayant géné­ré le plus de clics, 5 sont celles issues du shoo­ting Pict’Your Com­pa­ny. Ces pho­tos ont été un déclen­cheur d’achat pour mes clients.

PYC :

Quels impacts ces nou­velles pho­to­gra­phies ont-elles eu sur tes ventes et ta notoriété ?

RL :

Ces pho­tos per­mettent une meilleure expé­rience avec la marque. Elles ren­voient une meilleure image car plus pro­fes­sion­nelle. Elles mettent éga­le­ment en évi­dence la qua­li­té du pro­duit et c’est très impor­tant pour Tokay.

D’une manière géné­rale, l’image et l’expérience glo­bale des clients de Tokay s’est amé­lio­rée grâce aux pho­tos réa­li­sées par Pict’Your Company.

PYC :

Un der­nier mot au sujet de Pict’Your Company ?

RL :

Je dirai que c’est très cool de bos­ser ensemble ! ;-)

Ce que j’ai le plus appré­cié (au-delà de la qua­li­té des pho­tos), c’est l’accompagnement autour.

Avant ce tra­vail com­mun, je né savais pas éva­luer une bonne pho­to, une bonne image pour Tokay. Ce n’est pas mon métier !

L’accompagnement avant le shoo­ting m’a per­mis d’exprimer avec mes propres termes ce que je sou­hai­tais, et Pict’Your Com­pa­ny l’a tra­duit en pho­to ! C’est vrai­ment top de pou­voir tra­vailler ain­si. Mes idées ont été cadrées et trans­for­mées en matière utile à la com­mu­ni­ca­tion de Tokay.

A chaque nou­velle séance je suis sur­pris, dans le bon sens du terme ! Il y a eu des pho­tos aux­quelles je né m’attendais pas. C’est incroyable puisque c’est moi qui ai créé le pro­duit et pour­tant je le redé­couvre en visua­li­sant les pho­tos. Il y a une vraie com­pré­hen­sion du besoin du client puis un tra­vail pour le mettre en oeuvre et arri­ver à un résul­tat plus inté­res­sant que ce que j’imaginais au départ.

C’est un vrai défi à chaque fois de me deman­der com­ment je vais faire le brief pour que l’on com­prenne ce que je veux comme pho­to. Il faut arri­ver à se faire com­prendre alors qu’on né connaît pas les termes techniques.

- – - – - – - – - – - 

www.pictyourcompany.com